Evan, carnet de bord d'un ange déchu...2

Publié le par bordier laurent

Parfois, l’homme passait seul aux alentours de huit heures du matin en vu d’examens rapides et surtout, lorsque ma mère prenait son petit-déjeuner dans le réfectoire lugubre jouxtant ma chambre. Celui-ci était réservé aux parents tristes puisque j’y vis fréquemment des âmes suicidaires ainsi que des esprits malins errants ça et là dans la pièce, attendant quelques proies terriennes faciles à déstabiliser mentalement dans un unique but : leurs propres suicides ou bien tout simplement de les voir sombrer dans d'abyssales tristesses. Pourquoi ? Je ne sais pas, mais ces esprits-là ricanaient de leurs propres pouvoirs. 

Dieu semblait débordé là-haut…Ou peut-être avait-il laissé les tâches ingrates à des anges incompétents que moi seul devinais ? Ceux-ci, étant incapables de connaître la différence du bmarque-tenebres-578376786.jpgien et du mal, alors, c’est dans la frivolité de d’autres esprits et leurs petites facéties qu’ils se complairaient ? Oui, ils s’y complaisaient ; pensant que les moqueries et fourberies firent partie de choses naturelles et drôles de ce monde immatériel. Furent-ils déchus, ces personnages, encore moitié-rayonnants de lumières ? Et que venaient-ils faire sur ce premier étage, sur le premier barreau symbolique de cette échelle spirite ; là où traîne l’esprit malsain encore jaloux de ce monde ; d’ailleurs, se croyant encore de ce monde !  Vicieux et colérique de ne pouvoir accéder à ce fameux tunnel de lumière. 

 

 

faceb : laurentbordier

twitter  bordierlo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article