Evan, carnet de bord d'un ange déchu...2

Publié le par bordier laurent

A la droite de Dieu, la place est sûrement prise…celle de gauche est réservée, mais par qui ? Pas moi en tout les cas. Je ne me souviens pas avoir aimé le créateur plus que ça dans mes vies. D’autres méritent largement cette place : l’abbé Pierre, Thérésa ,etc. Puis de toute façon j'ai toujours été minable premier exclu au jeu des chaises musicales.

 

Concernant ce crash d’ULM, il s’agissait de l’oncle et du neveu qui avaient pour habitude de survoler la forêt noire tous les week-ends. Ce fut le dernier et je volai en une pensée à leur secours. Je leur indiquai le point de non-retour ; les phrases banales du genre – bienvenue chez vous, vos ancêtres vous attendent !  quand  l’oncle jeta un coup d’œil rapide en direction de cet objet ridicule en feu, crashé dans une pineraie, puis me demanda d’une voix mielleuse  :
-         Vous êtes saint « quoi » ?  
-         Saint… (Surpris) saint Evan, monsieur. Vous savez où vous vous trouvez  ?
-         Oui, nous nous sommes rapprochés du Seigneur. L'homme désolé se retourne en direction de son neveu et lui dit

-       nous sommes morts, Marc… mon neveu adoré… je suis désolé. Je n’aurais jamais dû te laisser prendre le trapèze.
-         Le quoi ? m'enquis-je d'un ton surpris.
-         Le trapèze…le triangle quoi...
-          ? ! Le triangle ?
-         Le volant ! le guidon quoi ! !  s’agace-t-il, me prenant d’un coup pour un esprit imparfait. ados26

Commenter cet article