Evan, carnet de bord d'un ange déchu...

Publié le par bordier laurent

Je me contentais maintenant de terreurs nocturnes où certaines formes vaporeuses me sortaient de mon sommeil par des chuchotements «  Evan, aidez-nous ! » ou bien alors des «  il est lumière, il peut nous aider ! », mais je n’avais pas les armes nécessaires ; comment aurais-je pu venir en aide à ces âmes ? Et en quoi ? J’étais maintenant sur terre et n’avait qu’une idée en tête : reprendre une vie normale avec Mélanie. Nous venions de louer un appartement en ville et sauvé un chaton sûrement abandonné par des parents ingrats ; d’ailleurs, lorsque je l’avais ramassé il avait déjà bien entamé son suicide le bougre ! les deux pattes avant dans une bouche d’égout fumante prêt à en découdre avec les ordures de la ville et les rats qui l’auraient sûrement pris pour une musaraigne le pauvre tellement il était maigre !  " Les chatons ne sont pas sérieux quand ils ont deux mois " aurait dit Arthur Rimbaud. - Pauvre Minet, avait souligné Mélanie. C’est par sa fine queue que je l’avais extirpé de cet antre pour le fourrer dans la poche de ma veste polaire. Du coup et toujours bien inspirée, Méla' voulut l’appeler « minet », mais je la convainquis de le prénommer plutôt «  Squeeze »diable-300x199

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article