Evan, carnet de bord d'un ange déchu...

Publié le par bordier laurent

Ça, évidemment le coup des oursons tachetés, ce fut lors de mes deux premiers comas. Le premier vint aux alentours de mes quinze ans ou peut-être seize… Nous nous fréquentions déjà avec Mélanie puisque nos parents organisaient des repas les dimanches midi à tour de rôle dans nos maisons respectives afin d’embellir un peu ces semaines de boulots fatigantes qu’ils eurent à supporter ( sauf mon père, car il est égoutier-chef à Bligny, donc il avait la chance de pouvoir se cacher dans les égouts et attendre paisiblement dix-sept heures que sa libération arrive.)

Alors que nos parents dînaient dans le salon, nous étions sur le lit de Mélanie, allongés côte à côte, tranquillement posés devant un épisode d’Ally Mac Beal (enregistré par une de ses amis) et équipés tous deux d’un paquet de chips barbecue que nous dévorions à tour de rôle en ricanant bêtement du bruit que celui-ci pouvait faire jusqu'à couvrir les dialogues de notre série préférée  ; mon amie m’envoya un ultime coup de coude amical en me proposant la bouteille de Pepsi. Voyant que je ne répondis pas elle n’insista plus et dut imaginer que je m’étais endormi pensant peut-être cet épisode d’Ally trop soporifique à mes yeux. De mon côté je me souvins surtout avoir répondu dans un vide total :

 

-  Oh ! Evan...des chips ? Tu veux taper dedans ?

- Bah ouais, donne.

- Eh ! Evan, deux fois !  tu re-veux des chips ?

- Oui ! je viens de te dire, t’es conne ou quoi ! bien sûr que j’en re-veux  ! !

- Evan ! Tu dors déjà ? Bon…

  - Bah non je ne dors pas…

Commenter cet article