Evan, carnet de bord d'un ange déchu...

Publié le par bordier laurent

                                                                                          Intuitions

 
Evan, carnet de bord d'un ange déchu...

Coma 1, partie 1

 

Mélanie s'assit sur le rebord de mon lit. Il est neuf-heures trente du matin et cela fait  deux jours que j’erre autour de ce corps inerte. Mélanie à quinze ans  et faute de ne pouvoir me baiser les lèvres devant Marie-Ange, ma mère, elle caresse longuement ce masque respiratoire en murmurant de  façon très maternelle :
–  Tu va bientôt revenir, Evan. Je suis confiante et puis de toute façon il nous reste des épisodes d’Ally Mac Beal à voir…
 En l’écoutant murmurer ces mots doux à mon oreille, ma mère éclata en sanglots ;  mon oreille morte, devrais-je dire, car ce morceau de chair qui me servit tant de fois à écouter les mots violents des adultes,  les doux,  les mots de tous les jours avec lesquels les phrases prenaient parfois forme ; et bien aujourd’hui, cette oreille ne me servait plus à grand-chose puisque c'est sans elle que j’écoutais distinctement les voix autour de moi jusqu’à la plus murmurante, la plus bredouillante. J’embrassai d’un regard cette pièce que je visitai pour la première fois et plus rien ne sembla échapper à mes sens. Le stylo de l’infirmier qui tomba au sol attira plus particulièrement mon regard, car, cette maladresse le mit intérieurement dans une colère vive. Les couleurs se mirent à changer autour de lui ; son aura  noircit, puis, il transmit, sans le vouloir, d’autres couleurs émotives sombres à ses collègues qui changèrent également d’humeur en un instant. Du noir, du bleu et du rouge envahirent le groupe d’infirmiers sans jamais venir pénétrer Mélanie. Elle, ses émotions étaient différentes et je dois dire que c’est le violet et le blanc qui prédominaient  autour de son enveloppe corporelle. Ma mère n’avait plus de couleur. Ma mère me sembla comme un encrier sec et vide d’amour.
indexplanetes 

Commenter cet article