Evan, carnet de bord 'un ange déchu...2

Publié le par bordier laurent

Cette journée resta gravée dans mon âme puisque ce fameux prêtre, je l’accueillis au royaume des cieux quatorze ans plus tard et  pus confirmer que sa Xantia venait bien des troncs de notre église. Il avait dû drôlement racketter les habitants de Bligny et si mes souvenirs demeurent intacts, ce ne fut pas très difficile car cette ville ressemblait un peu à Lourdes au nombre d’habitants pieux. On pouvait  y faire  son pèlerinage en toute discrétion, bien sûr,  mais il ne fallait pas y espérer un miracle ou croiser Marie ;  d'ailleurs, nous y avons eu une vague de paraplégiques dans les années 80 (l’époque où j’écoutais du disco) qui sont repartis déçus à Berck-plage dans les années 90.
Les raisons de ces déceptions sont multiples : le maire de Bligny avait refusé de faire poser des rampes d’accès à l'entrée des supérettes qui seraient réservées aux handicapés et encore moins leur allouer les places de parking de la mairie prévues pour son personnel. Le budget-aide est clos pour les années à venir !  avait-il écrit dans le journal local.
Donc... pas de miracle à Bligny, mais qu'ils n'aient pas de regret, car,
7c15da1f Berck est une jolie ville où, à l’heure de la marée montante la mer aime recouvrir puis emporter à jamais les bancs de sable où s’accroupissent des touristes piégés, surpris,  mais heureux de leur trésor de moules, de coques rouges enfouies dans la vase et de bigorneaux…
Et même si l’on n’y voit pas de miracle, l’air (salin) y est plus doux qu’a Bligny. 

Commenter cet article