Nebraska ( Béatrice )

Publié le par bordier laurent

                                                           Béatrice

                                                               Hôpital Mac Phereson

 

 alluvions photo

-Il reprend conscience, il se réveille…Docteur Lieving !

-Eh bien, parlez-lui Marina ! !

-Bonjour, je suis Marina  votre infirmière et voici le docteur Lieving. M’entendez-vous ?

  Marina ? Bien sûr que je l’entends et des réveils comme celui-ci j’en voudrais tout le temps. Je prendrais même le risque d’un coma artificiel juste pour l’avoir comme unique chant céleste à mon réveil. Elle est brune et sa voix est douce ; je tentai d’élargir mon champ de vision lorsque j'aperçus un homme vêtu d’une blouse bleue me souriant niaisement, juste derrière elle. C'est fou comme on peut passer du paradis à l'enfer dans ce genre de scénario et je n'aurais pas dû tenter de me soigner aussi vite au-delà des douces épaules frêles de cette pure beauté. J'eus l'impression d'avoir été passé à tabac par les flics du coin à cet instant, les paupières  gonflées, je sentis également comme des coups de poignard pénétrant mon dos à chacun de mes mouvements.

 

. Le docteur Lieving écarta orgueilleusement l'infirmière de son champ de vision pour se positionner face à moi comme pour me signifier un combat que nous devrions livrer tous deux. Cet homme me donna juste l'impression d'un mâle dominant à qui l'on aurait retiré une couille ; ce fut très étrange ! ! sa voix nasillarde ne correspondait pas du tout à ce mouvement brusque qu'il venait de faire en s'avançant près de mon lit. 

- Êtes-vous français ?

- Oui, je crois... Enfin, ça dépend de mon humeur et du business présent...Mais...Où est ma besace ? questionnai-je à mon tour.

Commenter cet article