NEBRASKA

Publié le par bordier laurent

Tu bois des coups puis tu prends les trains de marchandises...

( hommage à B. Cendrars )

 

Si la famille Brown s'en va alors...plus de lait...ni de viande, pensai-je en fixant nerveusement une mouche posée sur le rebord de la casquette de Jessie.

- Si les Brown partent alors ! Plus de lait ni de viande !  s'exlama celui-ci en frappant violemment sa casquette sur le comptoir. La mouche s'en écarta un moment puis revint terminer paisiblemeindexfroidnt sa pondaison dessus.

- Incroyable ! Dis-je à voix haute.

- Hein ?

- Rien chef...je disais c'est incroyable pour notre village...impensable que les Brown s'en aillent !

Ce qui était incroyable est que le porcin lisait dans mes pensées. Je saluai ce don d'un clin d'oeil et le rassurai tout de même :

- Buvez une autre bière chef, on ne sait jamais si le patron du pub décide fermer également !

- Humpff ! T'as raison fils...

 

extrait roman B.Laurent, Nebraska.

Commenter cet article