Nebraska

Publié le par bordier laurent

J’eus pitié d’eux un instant et comme pour chasser les mouches, d’un revers de la main, j’éliminai radicalement cette nouvelle forme de compassion qui sembla s’emparer de moi  ; quand derrière mon épaule une voix se fit entendre :

C’est une épreuve mon fils… ne te venge surtout pas.

Mais seigneur !  ce mec m’avait pissé dessus quand même ! !

Qu’est-ce que l’urine mon fils…entendis-je à nouveau. Je ne bronchai pas car je fus moins sûr de la provenance de ce dernier message...Dieu n'aurait pas prononcé une 110202095414108 30 000 apx 470phrase aussi stupide ! " qu'est-ce que l'urine, mon fils..." Il aurait plutôt travaillé cette leçon en une jolie métaphore l'histoire de m'en mettre plein la vue dans le but de stopper cette vengeance qui me titillait depuis un bon moment maintenant !

Ou...peut-être eus-je affaire à un  dieu en manque d'inspiration de fin de phrase ! Enfin bon et quoiqu'il en soit ce fut une armure lourde à porter ; l’épée de Damoclès pointait sur la fontanelle de ce mec mais par la suite elle se repositionnerait inévitablement sur la mienne ! Voilà le message que cette voix tentait de me faire passer !

Un retour de bâton, pensai-je en fixant mes baskets déjà trempées par la bruine matinale. Un retour de bâton…certes… insistai-je, mais auparavant une barre en fer forgé d’un mètre cinquante pointait sur les visages des deux camés de Douglas Park.

Commenter cet article