Evan, carnet de bord 'un ange déchu...2

Publié le par bordier laurent

Alors que je conversai avec Stéphane (notre chat de l’époque) à propos de  son éventuelle réincarnation en futur en chat de race, je fus tout d’abord averti d’une voix caverneuse faisant écho tout autour de mon âme m’avertissant d’un départ imminent ;  puis quelques secondes après me sentis aspiré, attiré irrésistiblement en direction de l’hôpital où mon corps veillait depuis maintenant de longs mois. Des sensations étranges envahirent mon âme. Je repris peu à peu goût à certaines odeurs terriennes comme  la cuisine qu’était en train de préparer les cuisiniers de l’hôpital et pour le coudiable-300x199p ;  il y régnait une forte odeur de carotte bouillie. Je ne sais pas si Dieu désira m’allécher de ce plat immonde, mais autant je respecte la force de ses créations et le coup de génie qui a pu naître en lui en me créant,  autant il n’y connaît rien en cuisine.
-     Il est l’heure Evan...il est l'heure... Entendis-je résonner autour de moi.

Je fus partagé entre le fait d’être heureux de revoir ma famille et la tristesse de devoir partir de chez moi, car là, je me sentais chez moi maintenant. Je revis instantanément quelques moments de bonheur ; des images douces défilèrent doucement : la mairie, mon quartier, la place de l’église où quelques automobiles venaient s’y garer non pas pour la messe ou une quelconque confession mais pour accéder plus facilement à la boulangerie d’en face.  

Commenter cet article